• Mad-Mind, mon esprit torturé vous souhaite la bienvenue!

    Tourmenté depuis des années par moult et moult films d'épouvantes et autres joyeusetés, Mad-Mind désire maintenant s'exprimer, et c'est avec plaisir que je lui en laisse l'occasion (peut-être arrêtera-t-il de me casser les oreilles...).

    Bienvenue!

    Il se permettra d'émettre des critiques sur les réalisations horrifiques qu'il a pu voir au cours des années, de donner son avis, de donner des "niveau frisson" (5 cranes étant le maximum d'angoisse et de peur pour un individu normalement constitué peut endurer) et de vous inciter à voir (ou pas) les films proposés.

    C'est donc avec plaisir que je vous laisse en sa compagnie.

    La Proprio.


    1 commentaire
  •  Conjuring : Les Dossiers Warren

    • Date de sortie : 21 Août 2013
    • Réalisateur : James Wan (Saw, Insidious, Dead Silence)
    • Acteurs : Vera Farmiga (Bates Motel), Patrick Wilson (Hard Candy, Insidious) Lili Taylor (Arizona Dream, Hantise)
    • Nationalité : Américain

     

    • Synopsis Officiel : 

    Avant Amityville, il y avait Harrisville... Conjuring : les dossiers Warren, raconte l'histoire horrible, mais vraie, d'Ed et Lorraine Warren, enquêteurs paranormaux réputés dans le monde entier, venus en aide à une famille terrorisée par une présence inquiétante dans leur ferme isolée… Contraints d'affronter une créature démoniaque d'une force redoutable, les Warren se retrouvent face à l'affaire la plus terrifiante de leur carrière… (Sources : allocine.fr)

    • Synopsis Personnel :

    Bien que le synopsis officiel résume parfaitement le film (encore heureux!), quelque chose me tracasse! En effet, le film est basé sur une enquête du couple Warren, ça ok! Mais les personnes qui en prennent pleins les dents dans cette histoire, sont tout de même les membres de la famille!

    Donc, de mon point dConjuring : Les Dossiers Warrene vu, et après avoir visionné le film (3fois), je pense pouvoir affirmé que Conjuring "raconte l'histoire horrible, mais vraie" d'une famille pauvrette se retrouvant face à une chose inconnue et terrifiante, mais qui, heureusement, à la chance de se faire aider par les Warren (je sais, mon synopsis est moins classe que celui de allocine.fr...).

    •  Mon avis

    Eh bien... Comme je l'ai dit plus haut, j'ai vu Conjuring 3 fois, et je peux vous assurer qu'à chaque visionnage, je me suis retrouvée dans le même état : poils qui se hérissent, angoisse, mal à l'aise et j'en passe. D'une manière générale, ce film est vraiment effrayant, parfois même étouffant par ça manière d'être réalisé. James Wan respecte le contrat : frissons garantis!

    D'une manière un peu plus détaillée, et sans spoiler, le film comporte quelques petites imperfections, qui, pour ma part, m'agacent un tantinet. Par imperfections, j'entends GROS CLICHÉS. Comme dans 90% des films d'épouvantes, les miroirs sont nos ennemis mortels! Les rires d'enfants nous font dressés les cheveux sur la tête, et toujours dans la rubrique "Petites têtes blondes", vous pouvez retrouver l'enfant-qui-sait-tout-et-qui-fait-grave-flipper... Mais, malgré tout, il faut bien avouer que c'est efficace, du coup vous êtes contraints soit de détourner les yeux, soit de vous bouchez les oreilles ou, tout simplement, d'arrêter le film et vous couchez en position fœtale dans votre lit (pour les plus courageux d'entre nous).

    Cependant, ce sont vraiment de petites imperfections, qui ne gâchent en rien l'atmosphère étouffante et parfois dérangeante de Conjuring. Il ressort même deConjuring : Les Dossiers Warren très bonnes choses de ce film, notamment le fait que James Wan nous force, dans un premier temps, à utiliser notre imagination : il montre mais pas trop, car, nous le savons tous, nous, dévoreurs de films plus horribles et dégueux les uns que les autres, que la meilleure manière d'effrayer est de suggérer. L'imagination est (elle aussi) notre pire ennemie. Et c'est ce que fait notre ami Wan... jusqu'à un certain point. Dans un second temps, il dévoile un peu plus cette entité qui terrorise cette famille (et franchement, ce n'était pas obligé!). Je n'en dirai pas plus sur cette méchante chose, de risque de spoiler, mais sachez que c'est une GROSSE C******E! (Je le dis comme je le pense!).

    Enfin, et je terminerai là-dessus, James Wan nous offre une réalisation aussi belle que terrifiante. Belle?! Eh oui! Certains plans ont vraiment la particularité d'être esthétiques, sombres et angoissants. Impossible, me dites-vous? Je propose aux septiques de voir le film (pour commencer) et de regarder l'un des films qui, pour moi, est le summum de l'esthétique horrifique : Silent Hill (le premier bien sûr, le second étant une erreur de la nature).

    • Conclusion

    Conjuring : les dossiers Warren, est un film-qui-fait-peur comme je les aime : rythmé, belle réalisation, justesse dans le jeu des acteurs (même si Patrick Wilson ressemble à un mauvais sosie d'Elvis...) et des jump scare réussis!

    N'hésitez pas, prenez votre courage à deux mains et lancez vous!

    • Niveau frisson : 

               Conjuring : Les Dossiers Warren   Conjuring : Les Dossiers Warren    Conjuring : Les Dossiers Warren

     

    • À voir, ou pas?

     À VOIR!

    Conjuring : Les Dossiers Warren

    Et au cas ou vous ne seriez pas au courant...

    Annabelle, sortie le 08 Octobre 2014

     

     

     

     

     


    14 commentaires
  •  Grabbers - À voir, ou pas?

     

     

    •  Synopsis officiel :

    Quelque chose d’effrayant s’est produit sur les côtes d’Erin Island, un calme petit village irlandais. Des pêcheurs ont mystérieusement disparu, des baleines mutilées se sont échouées sur la plage. Seul un pêcheur continuellement Grabbers - À voir, ou pas?ivre a échappé au danger. Les villageois vont en déduire que la seule façon de survivre, c’est de boire et d’être vraiment saoul. (Sources : allocine.fr)

    •  Synopsis personnel :

    Le synopsis d'allocine.fr résume parfaitement les faits, bien qu'il laisse sous-entendre que les villageois n'aient pas inventé le fil à couper le beurre, et que, du coup, sautent sur la première occasion pour se murger... Ce qui n'est pas très loin de la vérité! (Non, je déconne...! Quoi que...).

    Bref, Grabbers, c'est l'histoire de villageois se retournant la tête pour échapper à une mort atroce (encore une fois, mon synopsis n'arrive pas à la cheville de celui d'allocine.fr).

    •  Mon avis :

    Aah... Que ça fait du bien de voir que toutes les catastrophes n'arrivent pas seulement au USA. C'est même encore mieux que ça, puisque l'histoire se passe sur une petite île irlandaise. Rien que pour cette raison, je plussoie ce film!

    Mais ce n'est pas l'unique raison qui m'a fait aimer cette réalisation. L'humour à la sauce British, pour moi, il n'y a rien de mieux. Jon Wright nous offre une série de "gags", si je peux appeler ça ainsi, plus désopilants les uns que les autres! Même si le scénario peut être considéré comme basique, le réalisateur réussit à nous surprendre par l'originalité de sa créature (mi-vampire, mi-kraken, mi-organisme-super-bizarre-qui-ressemble-à-rien), et surtout, et c'est de là que le film tire toute son originalité, par la manière de combattre cette chose. Soyez sous l'emprise de l'alcool si vous voulez avoir une chance de survie!

    Les personnages en eux-même n'ont rien d'Grabbers - À voir, ou pas?incroyable, bien au contraire. Le policier est constamment bourré, sa consœur est légèrement coincée (si vous voyez ce que je veux dire...), et les deux protagonistes sont aux antipodes l'un de l'autre. Rien de bien transcendant. Et pourtant, on s'attache facilement à ces deux énergumènes et on les suit volontiers dans ce combat éthylique.

    Au final, Grabbers ne se veut pas effrayant, mais volontairement comique. Le film nous propose des scènes réellement hilarantes, sur un fond de petite tuerie pas bien méchante (pas beaucoup de sang, mais un peu quand même).

    En bref, si vous vous trouvez devant un animal inconnu suceur de sang, Jon Wright vous donne un conseil peu ordinaire, mais efficace : Retournez-vous la tête, buvez tout ce que vous pouvez et allez-y au talent!

    •  Conclusion :

    Vous l'aurez compris, j'ai énormément apprécié ce film. C'est sympa, drôle et vous met, en plus, de bonne humeur (et ça, c'est bonus!). Grabbers est une comédie horrifique à la sauce British comme on les aime (surtout moi!).

     

    • Niveau frisson :

                    Grabbers - À voir, ou pas?

     

    •  À voir, ou pas?

     

    À voir !

     Grabbers - À voir, ou pas?


    1 commentaire
  •  The Baby

     

    • Synopsis officiel :

    Suite à une soirée bien arrosée lors de leur lune de miel, deux jeunes mariés doivent gérer une grossesse survenue plus tôt que prévu. Alors que le futur père choisit d’immortaliser les neuf mois à venir en filmant sa femme, il découvre que celle-ci adopte un comportement de plus en plus inquiétant, témoignant de changements profonds aux origines à la fois mystérieuses et sinistres... (Sources : allocine.fr)

    • Synopsis personnel :

    Pour le coup, j'ai eu particulièrement de mal à faire mon synopsis. J'ai pensé à abandonner et à passer directement à l'étape suivante : Mon avis. Mais non! Je prends mon courage à deux mains et je me lance!

    The BabyThe Baby, c'est l'histoire d'une grossesse difficile... Voilà.

    Franchement, je ne sais pas qui est l'auteur du synopsis officiel, mais je peux vous assurer qu'il a un talent incroyable pour nous avoir pondu un résumé pareil!

    • Mon avis :

    Je ne sais pas par où commencer... Mais il faut bien que je me lance!

    Ce film est un concentré de clichés, de jump scare ratés, de grosses incohérences et (c'est ce que je le hais le plus) on nous révèle la fin dans la première minute du film...

    Et ce n'est pas tout! D'autres petites (ironie) choses m'agacent particulièrement:

    1. POURQUOI ENCORE DU FOUND FOOTAGE? C'est vrai qu'au début, ce genre de réalisation était plutôt originale (je pense notamment au Projet Blair Witch), mais trop de found footage, tue le found footage! De plus, j'ai du mal à croire que des personnes se filment constamment : au réveil, en boîte, chez le médecin...Et la suite? Aux toilettes? Ah oui... Autant pour moi, ça, c'est déjà vu! (On appelle pas ça "Télé-réalité"?). Attention, je ne dis pas que je n'aime pas ce style de réalisation, je dis juste qu'il y a trop de films qui utilisent ce procédé, ce qui le rend aussi insipide que plat.
    2. Tout, je dis bien, tout est prévisible. La surprise est inexistante, tous les moments "effrayants" ont été dévoilés dans la bande annonce, et si vous avez vu cette dernière, vous avez vu le film.
    3. Bien entendu, cette jeune femme est enceinte de l'antéchrist (je ne spoile The Babypas, hein, on nous l'annonce dès le début...). Elle se transforme alors en une espèce de Hulk-au-gros-bidon, mangeur de viande cru en plein magasin (alors qu'elle est supposée être végétarienne) et défonçant les vitres des voitures à coup de point (Bad, bad girl...).

    En résumé, Matt Bettineli-Olpin et Tyler Gilett (non, je ne ferai pas la blague!) nous pondent une sorte de nanar satanique de base, sans aucune originalité. Mais attention! Malgré toutes ces mauvaises approches du genre, j'ai tout de même trouvé un point positif non négligeable : au bout de 85 minutes et 23 secondes... le film se termine.

    • Conclusion :

    Sans surprise aucune, je n'ai pas aimé ce film. Il est long à démarrer, plat et franchement ennuyeux. Nous ne savons pas qui visionne ce film (eh oui, c'est la base de ce style de réalisation, quelqu'un est censé avoir retrouvé la bande vidéo!).

    Malheureusement pour eux, les deux réalisateurs voulaient nous vendre un bon film-qui-fait-peur, et finissent par nous régurgiter un long-métrage bien moins angoissant qu'un "Simpson Horror Show". Par contre, si vous ne trouvez pas le sommeil, lancez le film, c'est un somnifère hyper efficace!

     

    • Niveau frisson :

            The Baby  Et encore, je suis généreuse!       

     

     

    • À voir, ou pas?

     

     

    Ou pas !

     

    The Baby

     

    Et si vous voulez voir la tête que La Proprio a fait après la fin du film, cliquez ici.

     

     

     


    4 commentaires
  •  American Nightmare

     

    •  Date de sortie : 7 Août 2013
    • Réalisateur : James DeMonaco (Collision, Assault Sur Le Central 13)
    • Acteurs : Ethan Hawke (Assault Sur Le Central 13, Sinister), Lena Headey (Game Of Thrones, 300)
    • Nationalité : Américain

     

    • Synopsis Officiel :

    Dans une Amérique rongée par une criminalité débridée et des prisons surpeuplées, le gouvernement a donné son accord pour qu’une fois par an, pendant 12 heures, toutes activités criminelles, meurtres inclus, soient légalisées. La police ne peut intervenir. Les hôpitaux suspendent leurs services. Une nuit durant, les citoyens sont à même de définir leurs propres règles et de faire leur propre loi, sans avoir à craindre de sanctions. Au cours d’une telle nuit hantée par la violence et le crime, une famille va devoir faire un choix – bourreau ou victime ? – face à un inconnu venu frapper à sa porte. (Sources : allocine.fr)

    • Synopsis Personnel :

    Le synopsis d'allocine.fr est un peu long, mais on ne peut pas lui en vouloir. Je vAmerican Nightmareais tenter de le raccourcir un peu : American Nightmare se passe dans un futur pas si lointain, où la violence et l'anarchie domine le temps d'une nuit. Une famille se trouve au coeur de ce chaos quand un homme l'implore de l'aider. Ainsi, un choix difficile s'impose (et là je rejoint allocine.fr) : devenir bourreau ou victime?

    • Mon avis :

    American Nightmare : ou comment rester sous tension pendant 1h30 de film.

    Je dis bravo au réalisateur, et ça, pour plusieurs raisons :

    1. Bravo! L'intrigue en elle-même est originale. James DeMonaco nous raconte l'histoire d'une Amérique tellement affaiblie par plusieurs désastres économiques et par une hausse de la criminalité qu'elle n'a pas d'autre moyen que de légaliser le crime sous toutes ses formes. Vols, meurtres et autres joyeusetés sont désormais légaux pendant 12 heures. C'est La Purge. Les concitoyens américains ont deux choix qui s'offrent à eux : chassé, ou être chassé.
    2. Bravo! Les personnages sont attachants et nous vivons chaque seconde de leur angoisse comme étant la nôtre. Nous avons peur comme eux, peur pour eux, pour leur famille. Nous pouvons ressentir que le choix qui s'impose à eux est vraiment difficile, voir impossible à prendre! Ils finissent par être dans une détresse psychologique évidente et hésite entre ce qui est bien, ou mal.
    3. Bravo! Tout comme les personnages, nous spectateurs, finissons par nous poser des question sur cette Purge. Est-ce bien, ou mal? Pouvons-nous laisser volontairement notre côté le plus sombre s'exprimer à travers la violence et le chaos? La violence est-elle réellement dans notre nature d'être humain? (La Proprio y a réfléchi et s'est froissé un neurone, donc attention à ne pas pousser la réflexion trop loin!).

    James DeMonaco a, pour moi, réussi un tour de force avec American Nightmare. La tension de ce film monte petit à petit, l'angoisse s'installe en vous et ne vous quitte qu'au générique de fin. Comme je le disais plus haut, nous sommes complètement immiscés dans la peur de cette famille, nous réfléchissons avec eux, nous sommes avec eux devant ce choix cornélien.

    American NightmareJe tiens aussi à saluer la prestation de Lena Headey. Je savais déjà que s'était une actrice très douée (je pense fortement à Game Of Thrones), mais là, elle m'a bluffée.

    Par contre, et c'est le seul reproche que j'ai à faire, je trouve que "le grand méchant" est un peu trop dans le style "je suis calme et propre sur moi, mais je suis en réalité un psychopathe machiavélique...", mais ce petit cliché n'entache pas la qualité du film.

    Donc, avec une histoire originale, de bons acteurs et un bon réalisateur, nous nous retrouvons face à un film aussi excellent que... The Baby est catastrophique (pour vous dire à quel point ce film est bien!).

    Alors, encore une fois, Bravo!

    • Conclusion :

    Si vous voulez un film prenant, stressant et dégoulinant de tension, je vous conseille American Nightmare. Attention, ce n'est pas une réalisation faite pour vous provoquer des frissons d'effroi (peut être un petit sursaut), mais pour vous mettre face à une question d'éthique et aux dérives du comportement humain (et politique...).

    • Note Frisson :

                    American Nightmare

     

    •  À voir, ou pas?

     

    À VOIR !

     American Nightmare

     

    Et pour ceux que ça tente :

    American Nightmare 2 : Anarchy, sortie le 23 Juillet 2014

     


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique